La disparition de Josef Mengele — Olivier Guez

L’ange de la mort, le docteur Josef Mengele…SS-Hauptsturführer, gardien de la pureté de la race et alchimiste de l’homme nouveau. Il commit ses atrocités – sans remords, ni regrets – au camp d’Auschwitz-Birkenau…

Il a échappé aux Armées alliées lors de son arrestation – en effet, il avait refusé d’avoir son matricule sur son corps – en conséquence il fut libéré plus tard !

Malgré des recherches des services du Mossad, il aura vécu en Argentine, Paraguay et au Brésil…Plus de trente ans de recherches infructueuses  n’auront pas permis de mettre fin à cette cavale d’un des plus grands tortionnaires de l’Histoire.

Faut-il, de nouveau, livrer aux jeunes générations les exactions que peuvent commettre les hommes…fort probable, au fil de l’Histoire, la cruauté, l’absence de pitié, ont montré qu’après des cycles de paix, la voie de la destruction, sera toujours une constante de l’esprit humain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s