La soie et le fusil — Gioacchino Criaco

La soie (les femmes) et le fusil (les hommes).

L’action se situe à Ascruthia et Coraci, deux villages dans le sud de l’Italie, en Calabre; les Dominici, famille intégrée ici, depuis la nuit des temps, et arrivée par les arcanes de la guerre, les Therrime, famille albanaise.

Une âpre lutte entre les fils de la Terre des Aigles parmi les loups de l’Aspromonte, Et dans ces terres débute une idylle, qui se noue entre Julien (le gecko) et Agnese (la nymphe); amour impossible entre deux familles rivales, qui nous tiendra en haleine tout au long du récit.

Déjà difficile pour nos jeunes amants, la situation conflictuelle du lieu, entre la mafia albanaise et la ‘ndrangheta, ne vont pas apporter des motifs de conciliation, de paix. Mais a l’opposé, le règne de la peste, le règne de la terreur, le règne de la vengeance…

Julien va sombrer dans cette violence aveugle, pour l’honneur, pour le respect! Sa seule ligne d’espoir, de vie : Agnese…Son fatum!

Je trouve dans ce livre, le sens de la sombre réalité, il corrobore les tristes images que nous avons de cette vie quotidienne de ces habitants. Lueur d’espoir, la lutte intestine que livre les femmes des deux clans qui lavent les linges souillés de sang afin d’arrêter une bonne fois pour toute ces flots de larmes, de tristesse.

Un documentaire didactique de ces milieux dans lequel s’entremêle une histoire d’amour; ou pour être plus romantique – si cela est possible- un vol de blanches colombes survolant des terres de désolation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s