L’appât — daniel Cole

« Et si l’enfer existait ? …» Tel commence le second roman de la trilogie de Daniel cole. L’inspecteur principal Emily Baxter se voit confier la mission de retrouver le ou les auteurs de crimes ; crimes atroces qui se perpétuent à la fois en Angleterre et aux Etats-Unis.

Démêler l’écheveau de ceux-ci, où les victimes se trouvent marquées sur leur poitrine d’un mot – appât – et leur bourreau, encore d’un mot, – Marionnette- ! C’est bien un sentiment prégnant de comprendre les motifs de ces assassinats, une mécanique bien huilée tout au long de ces péripéties. Qui tire les ficelles et pourquoi ?

Récit haletant avec un style très fluide, et des caractères trempés, dont celui d’Emily, bien sûr. Le troisième tome devrait nous apporter un épilogue ; heureux ou non, mais sans doute avec le retour de Wolf.

La lecture au préalable de Ragdoll me semble un plus, pour la compréhension de l’appât.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s