L’égarée — Donato Carrisi

Pour sûr, un roman policier, mais je me suis moi-même « égaré » dans celui-ci. Certes un thème d’actualité, la pédophilie ; avec l’étude psychologique de la victime et du criminel.

Bien sûr, Donato Carrisi, utilise toutes les ficelles et structure du policier noir. Il me semble que l’affaire Natasha Kampush, peut résumer en partie la trame choisie par l’auteur.

Ici, Samantha Andretti, 13 ans, se fait enlever tôt le matin, en pleine ville…Aussi, un détective privé Bruno Genko, se charge de la retrouver, malgré sa maladie en phase terminale.

Bonne approche de l’étude psychologique de Samantha, afin de décrypter les souvenirs de celle-ci et cerner les déviances de son ravisseur.

Notre intérêt devient évident vers la fin du volume, quelle fin cathartique nous réserve l’auteur ? Les parangons du policier : surprise, rebondissement, annoncent-ils, une « happy end » ? Je pense que la lecture des deux premiers opus de cette trilogie apporterait, certainement, une imprégnation et une meilleure lisibilité de l’intrigue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s