Tours et détours de la vilaine fille — Mario vargas Llosa

Un début difficile, une lenteur dans le verbe, mais en fin de compte le terreau qui va faire naître cette « vilaine fille ».
La rencontre de deux êtres, aux caractères antinomiques, le Volcan et la Pierre. Cet homme supporte et ce tout au long de sa vie, l’ingratitude, la perversité, les insultes de la vilaine fille. Il représente, pour elle, tout ce qu’elle fuit: la routine, le manque d’ambition voire la médiocrité. Bref, elle ne peut imaginer vivre, en douce épouse, à satisfaire une vie terne et monolithique …
Mais IL l’aime, plus que tout, sans réserve, et sans doute sans espoir. Serait-il lâche à point pour tout supporter de sa part?
A défaut de trouver la joie de vivre à sas côtés, il pourra savourer quelques moments de parfaite harmonie, illusions vites perdues.
Dans ce domaine de l’amour, irrationnel, comment peuvent-ils se trouver, se comprendre et surtout vivre des moments de passion intense?
Dans leurs cas, l’on peut dire que les contraires s’attirent…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s