Terminus Elicius — Karine Giebel

Elicius surnom de Jupiter, avec pour attribut, notamment le bâton de foudre qui fond sur sa proie. Karine Giebel nous entraîne dans le sud de la France, dans le périmètre de Marseille où vit son héroïne.

Or, Jeanne vit sagement, sans heurts et pétrie d’habitudes. Avec un travail, sans responsabilités ; administrative dans l’un des commissariats de Marseille. Sa timidité, rend Jeanne, inexistante et transparente dans le bureau qu’elle partage avec d’autres collègues.

Puis, un événement va transformer sa vie en enfer…Juste une petite lettre glissée entre deux sièges, qu’elle occupe régulièrement ; même place, même horaire, de Marseille Saint-Charles à Istres…

S’agit-il d’une lettre d’Amour, de Haine ? Nous commençons à partir de cet instant, un « voyage au bout de la nuit » !

Comme à l’habitude, un style prenant, haletant, qui nous invite à parcourir rapidement ce thriller afin d’en connaître l’épilogue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s