Un hiver long et rude — Mary Lawson

Début des années 60, un village perdu dans le froid et la neige du Canada, et où vit la famille Cartwright. Une famille qui semble unit, grâce à l’omniprésence de Megan, la fille qui partage avec sa mère la tâche de s’occuper de la famille ; importante d’ailleurs, car hormis le père Edward, la mère Emily, Megan a 7 frères…

Au fil de l’avancée du roman, nous apprenons, qu’Emily, délaissée par le manque d’amour de son mari, se réfugie dans le fait d’être une parturiente perpétuelle afin d’avoir un bébé pour elle ; le dorloter avec dévouement jusqu’à son sevrage ; puis recommence à enfanter ! La conséquence de cette situation réside dans son abandon total et catégorique de s’occuper, à la fois, de l’ordre de son foyer mais également et surtout de ses autres enfants !

Megan ayant atteint ses 21 ans, décide, après beaucoup d’hésitations, de vivre enfin Sa vie, de connaître le monde. Elle part donc découvrir Londres ; avec beaucoup de difficultés dès son arrivée ; mais devant sa force de caractère, sa faculté à s’investir dans le travail, elle trouve enfin un poste à la mesure de ses capacités.

Jusqu’au moment…où…Tom, l’un de ses frères, l’appelle et lui demande de revenir gérer la cellule familiale, qui part à vau- l’eau…Va-t-elle céder à sa demande ?

Sans pathos, Mary Lawson, nous dresse, un fragment de vie d’une famille : qui se déchire, qui s’ignore, dont la lâcheté du père m’a révolté. Un père présent physiquement mais absent, une mère qui sombre dans la folie, des enfants livrés à eux-mêmes. Le vide, que dis-je, le néant dans la perception des sentiments ancestraux du noyau de la Famille.

Un voyage irréel dans une famille, où, le désespoir de la vie ne le cède qu’à l’égoïsme des adultes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s