Meutres à Willow Pond — Ned Crabb

Le Maine – Etats-Unis – , un paysage couvert de forêts, de marais et de vastes étendues, dont le domaine de la pêche représente une part essentielle du tourisme. Un paradis de la nature, avec ses lacs, ses plongeons huard, et surtout le black-bass, prisé des pêcheurs pour sa combativité.

Bien, voici planté le décor, que Ned Crabb (j’évite le jeu de mots facile), va nous entraîner. Idyllique, n’est-ce pas ! Un roman noir, avec une évocation, entre autres, pour le moins à peine voilée, du livre « Des petits nègres » d’Agatha Christie.

Un huis clos, qui déchaînera non seulement les foudres de la nature mais également celle des hommes ! Avec pour moteur habituel, le leitmotiv habituel des causes pour le policier, à savoir : l’amour bien sûr, la cupidité, la luxure…

Peu de surprises, par conséquent, sur les actions des uns et des autres ; où chaque personnage porte sa « croix ». Reste le couple Godwin, qui représente le fil rouge et nous apporte un peu de candeur et de sagacité.

Trop d’archétypes dans ce roman m’ont juste permis d’aller chercher la solution et de m’envoler dans le paradis de cette grandiose Nature ; qui jamais n’aurait dû être défloré par l’espèce humaine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s