Toutes blessent, la dernière tue — Karine Giebel

Décidément, Karine Giebel, donne le ton avec une intrigue qui entrouvre les circonvolutions du Mal. Avec son incroyable  talent; elle rédige un récit haletant, mais surtout empreint d’une touche d’humanité, malgré des faits épouvantables…bref, sa marque !
Tama « la dévouée », 9 ans, est achetée pour servir d’esclave en France. Et va alors commencer, une route âpre de sévices insoutenables, de dénégation de l’espèce humaine, de supplices – oui il s’agit bien de cela-, de servitudes sexuelles et enfin de renoncement !
Les Cévennes, entre le vent, le froid, un homme seul, Gabriel, en proie à ses démons ! Adepte de la solitude, du silence ; et qui souhaite purifier son âme et surtout souffrir en paix !
Un destin tragique, va unir au fil des pages, ces protagonistes. Le désir de vivre, le besoin d’espérer, s’emparent de ceux-ci crescendo. Au fur et à mesure, le besoin de connaître les péripéties de ces vies perdues, mêlées de souffrances, où l’empathie est inexistante, où l’espoir le dispute à la volonté de survivre…Mais la justice peut-elle exister pour des femmes qui ne sont que des objets ? Peut-on oublier la laideur du monde, la lâcheté des hommes ? Avec pour seule antienne :
« Apprends-moi ce qu’est la mort.
Dis-moi qu’elle est douce, qu’elle est juste. »
Un roman fort, qui se lit sans répit et qui ne laisse surtout pas indifférent, avec l’omniprésence de sentiments de tristesse, sur des faits toujours d’actualité…

Loi n°2013-711 du 5 août 2013 – art.3 sur l’esclavage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.