S’adapter ou mourir — Antoine Renand

Certes avec Antoine Renand, le psychopathe n’est pas bien éloigné. Que ce soit avec « L’empathie » ou « Fermer les yeux », le monde de l’indicible horreur règne en maître.
Avec « S’adapter ou mourir », plusieurs thèmes abordés dont : le pervers psychopathe, la fragilité des liens familiaux, le monde sans retour de la drogue et surtout la désintégration de notre vie intime dans le monde virtuel. Ainsi, l’omniprésence du média dans notre vie quotidienne qui génère son corollaire : l’addiction ! Avec des conséquences néfastes dont nous abreuvent les sites d’informations du quotidien ; principaux vecteurs mis en exergues sur l’autel du dieu audimat !

L’esprit critique s’interroge : quels sont les rouages qui annihilent notre raisonnement afin de d’idéaliser l’écran ; de libérer nos propos sans risque, de se sentir à l’abri derrière nos écrans, c’est oublier que l’esprit des pervers profite du malaise qu’il produit chez l’autre et donc traque les personnes innocentes. Bref l’utilisation, sans discernement de ces médias, représente à mon sens : le miroir des mensonges…

je reviens sur le polar ; en conflit avec sa mère, Ambre – 17 ans – décide de partir avec son compagnon dans le sud. Auparavant elle a fait la connaissance de Baptiste – qu’elle a uniquement connu sur Livebook – et décide de faire une halte chez lui dans la Drôme.

En parallèle, un homme dans la quarantaine, marié et réalisateur de cinéma, traverse
sa crise existentielle. Il va tomber, de charybde et scylla, dans sa vie professionnelle et privée. S’obligeant alors à trouver un job alimentaire, il sera donc modérateur du média Livebook.

La première partie de ce polar, entre finement dans la procédure émotionnelle de la séquestration d’Ambre par le pervers – situation à rapprocher, par ailleurs, de l’affaire Natascha Kampusch qui s’évadera en 2006 -. Nous ne pouvons que nous imprégner d’empathie envers la souffrance d’Amber ; mais il ne faut pas fermer les yeux, n’est-ce pas, sur des faits qui malheureusement et réellement font partie intégrante de notre société !

L’auteur, dans un crescendo haletant, réunit les principaux protagonistes du roman, et nous incite à découvrir les ressorts de l’empathie et de la vengeance : un potentiel inné de l’être humain.

Des situations où la neutralité n’a plus vocation à prendre le dessus, mais opter pour ce choix spécieux : s’adapter ou mourir ! Bref, encore un prenant et resplendissant thriller d’Antoine Renand doté d’une parfaite intrigue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.