Seul contre tous — Jeffrey Archer

Sir Jeffrey Archer, va s’inspirer du thème d’un roman d’Alexandre Dumas : Le comte de Monte-Cristo dont les intrigues s’articulent de la façon suivante : un crime, un procès, une évasion et bien sûr une vengeance.

Quartier de l’Est End, Londres, Danny Cartwright jeune ouvrier dans un garage – nôtre Edmond Dantès – ; et à l’opposé Spencer Craig, avocat issu de l’université d’Oxford. L’adversité pointe le bout de son nez, car Danny a décidé de demander en mariage Beth Wilson, au Dunlop Arms, avec le meilleur ami de Danny, en l’occurrence Bernie Wilson.

Rien de bien exceptionnel, si ce n’est, qu’un groupe d’amis avinés au comptoir, s’avise de remarques désobligeantes envers Beth. Danny se retient de répondre aux insanités de ces hommes et préfère partir avec ses amis. Las, le groupe les rejoint et le drame éclate ! L’ami de Danny, est poignardé…

Qui se trouve l’auteur de cet homicide ? Danny ou le groupe d’amis avec leur leader Spencer ?

La trame est en place, cruelle et sans issue pour Danny, qui est donc condamné à vingt-deux années d’emprisonnement dans le quartier de haute sécurité de la prison de Belmarsh, duquel personne ne s’est jamais échappée.

Accrolivre, « Seul contre tous », nous entraîne nous pas dans la recherche du meurtrier, mais dans la façon d’amener celui-ci dans une geôle. Et à ce titre, l’auteur de ce polar ne peut entraîner que l’adhésion des lecteurs, malgré quelques invraisemblances.

Prix des lecteurs 2010 et Prix Polar international 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.