Le voyage de Cilka — Heather Morris

Voici un livre de méditation, un livre d’amour, d’espoir et de désespoir. Un sujet moult fois évoqué, mais qui n’a pas perdu de son acuité ! En effet, Heather Morris a rencontré Ludwig Eisenberg, connu sous le nom de Lale Sokolov, un survivant d’Auschwitz ; et faisant suite à des entretiens avec celui-ci a rédigé deux ouvrages qui se suivent, à savoir : Le tatoueur d’Auschwitz puis ce livre, Le voyage de Cilka.

Cilka Klein belle juive, a connu, très jeune, le camp de concentration d’Auschwitz, et fut remarquée alors par un SS haut placé de ce camp, et ainsi échapper au bâtiment de l’extermination. Non sans avoir subi tous les outrages de ses camarades et des gardiens. Que faire en effet pour ne pas mourir ? Se laisser aller ? Non, elle choisit de survivre pour ne pas mourir !

L’instinct de survie ignore la fierté, la pusillanimité, les quolibets et la haine dans le regard des autres…

« …Ils ont pris mes vêtements. Ils ont pris ma jeunesse, mon identité, ils ont pris mon nom et m’ont donné un numéro. »

La liberté attendue après la libération du camp de concentration par les Russes a soufflé un vent d’espoir ; mais de courte durée ! En effet, les « libérateurs » condamne Cilka à 15 ans de travaux forcés pour prostitution et espionnage – elle parle plusieurs langues – dans le goulag de Vorkouta, en Sibérie !

Hormis les chambres à gaz, la détention de Cilka s’apparente à l’inexorable dureté de sa condition de détenue dans le camp précédent. Elle est juste passée d’un endroit inhumain à un autre. L’individu en tant que tel importe peu, il ne faut pas oublier que cette période se trouve sous l’influence stalinienne.

De sorte, qu’une irrépressible colère se heurte à la pitoyable humanité de l’homme sous ses aspects les plus abjects. L’homme n’apprendra jamais de ses erreurs, et toujours, toujours, derrière les nuages azuréens dressera la noirceur de ses desseins…

À lire, à méditer et faire connaître cet impitoyable document, certes romancé, mais qui prend aux tripes. Et surtout tenter de ne pas oublier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.